Les soirées BeMyGuest vu par Aude de Tocqueville journaliste et écrivain

7S1A9704.JPGLES SOIRÉES ORCHESTRE PAR « BEMYGUEST »


Dès l’entrée, le tapis rouge annonçait le thème de la fête qui célébrait les un an de BeMyGuest : « Un couple, un film ». La première scène outdoor donnait le ton : l’inquiétant Dark Vador et sa garde rapprochée attendaient de pied ferme les invités, filmés dès leur arrivée par un caméraman qu’on imaginait venu spécialement de Cannes pour l’occasion. Il fallait ensuite se laisser guider par le son d’un saxophone vers une grande tente tapissée d’affiches de films mythiques. Heureux hasard : cet univers jazzy des années 30 allait à merveille avec les premiers invités, un flamboyant Gatsby accompagné de séduisantes « créatures » en robes charleston, bandeaux à plumes et longs fume-cigarettes, tout droit sorties de Casino. La soirée était lancée.

Dans une ambiance joyeuse et légère, les mines se faisaient de plus en plus réjouies : il faut dire que le choc des couples cinématographiques provoquait des scènes savoureuses ! Près du buffet où s’alignaient coupelles de bonbons et rangées de petits fours, Cruella riait de bon coeur avec Sharon Stone, sans cesser de torturer allègrement son Dalmatien qui devait certainement regretter de ne pas être accompagné de sa meute. A côté d’eux, Jack Sparrow et sa blonde amoureuse, en haillons colorés et dreadlocks, croisaient le fer –ou plutôt la conversation- avec deux Zézette (qui avaient abandonné leur caddie rempli de vieilleries au milieu des convives…) du Père Noël est une ordure, « l’une enceinte pour de vrai, l’autre non », assuraient certains qui ne résistaient pas à la tentation de palper leurs ventres arrondis. Un peu plus loin, Achille ne quittait pas de l’œil sa belle Hélène, tout comme Robin des Bois surveillait  –avec une grande bienveillance- sa douce Marianne. Mais où avait disparu Olivia, que John Travolta cherchait désespérément ?  Il aurait pu se consoler auprès d’une sublime Cléopâtre, accompagnée –un joli saut dans le temps mais pas dans l’espace- de Lawrence d’Arabie. Jouant frénétiquement de sa mèche rebelle, Brice de Nice papotait avec les fringants héros de Chapeau Melon et botte de cuir, s’amusant des inquiétants personnages en combinaisons oranges (la Casa del Papel…), qui se contentaient de ne braquer, ouf…, que le buffet.

Au rythme de la musique, subtilement montée en puissance, héros et héroïnes d’un soir en manteaux de cuir, capes ou jupes tournoyantes, échauffés  par le champagne et les shots de vodka framboise/crawberry  (un délice !), dansaient allègrement quand surgit de la nuit un énorme T.rex, plus vrai que nature. Il était plus gros que méchant et quelques belles, Liv Ullmann, la Robin de Batman, Mary Poppins tout sourire et sans parapluie, Marge Simpson, qui en laissa tomber son chapeau et en oublia son Homer aux dents cariées, prirent des selfies agrippées à la bête placide pour immortaliser le moment. Des selfies, il y en eut beaucoup, grâce au distributeur pris d’assaut : repartir avec une photo-souvenir était une superbe idée.

Ludique et magnifiquement orchestré, cet anniversaire fêtant  BeMyGuest fut un beau clin d’œil aux soirées que l’on aime, magiques, décalées et pleines de surprises…